Quand les réfugiés modèlent leur camp

Immersion. La région d’Asosa, dans l’ouest éthiopien, compte trois camps de réfugiés soudanais, d’environ 10000 personnes chacun. Bambasi, ouvert à l’été 2012 en raison du regain de tensions entre le Soudan du sud et le Soudan, a pour projet de ressembler à son aîné, Sherkole, ouvert en 1997. Ils ont pour point commun de piloter des programmes de reforestation et de sensibilisation des réfugiés aux problématiques énergétiques et environnementales.

A écouter sur RFI

Bambasi, la petite soeur

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Sherkole, l’ancienne

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Ⓒ Antoine Galindo

Comments
2 Responses to “Quand les réfugiés modèlent leur camp”
  1. Antoine dit :

    elles sont très belles ces photos, merci !

  2. auray dit :

    les photos sont magnifiques biz à la ju chantal de malville

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :