Dialogues de sourds

True story. C’est l’histoire bien simplette d’une Française qui voulait obtenir un permis de conduire éthiopien. Une formalité banale à effectuer au ministère des Affaires étrangères. Là, on la renvoie vers une mystérieuse succursale, un bureau secondaire pour les requêtes secondaires.

Une fois arrivé dans la bonne rue, la Française s’approche du ministère des Affaires sociales. C’est juste à côté lui avait-on dit. Elle s’empresse de demander au gardien :

(dans la réalité, le dialogue se fait en anglo-amharique)

« Pardon monsieur, je cherche le bureau des Affaires étrangères.
– … »

Silence. Le quinquagénaire se dévisse d’un quart de son tabouret et hèle le fantôme de l’accueil. Une femme rondouillarde en sort.

« Bonjour madame. Je peux vous aider ?
– Oui, je cherche le bureau des Affaires étrangères.
– …
– On m’a dit qu’il était tout près d’ici.
– …
– C’est pour obtenir un permis de conduire éthiopien. »

La femme observe fixement le même centimètre carré de la chemise de la Française, qui doit certainement receler un pouvoir d’attraction. Le silence devient difficile à meubler. Soudain, la femme valse sur ses talons. Elle baragouine une question à un homme en costume usé, qui ne tarde pas à voler au secours de la Française.

« Bonjour madame. Bonjour, comment ça va ? Bonjour. Je peux vous aider ? Ça va ?
– Heu oui merci. Je cherche le bureau des Affaires étrangères.
– Mm mm…
– Oui, on m’a dit que c’était près de ce bâtiment.
– Ici, ce sont les Affaires sociales.
 Oui, je sais. Mais on m’a dit au ministère des Affaires étrangères qu’un bureau secondaire…
 Les Affaires étrangères, ce n’est pas ici. C’est en face du Hilton.
 … Oui, j’en viens. Mais je cherche le bureau qui s’occupe des permis de conduire.
 Mm mm… »

A cours d’arguments, la Française sort ses documents tamponnés, légalisés et signés par trois officines différentes.

« – ça c’est mon permis de conduire. Mais je voudrais l’équivalent éthiopien. Et on m’a dit…
– C’est aux Affaires étrangères qu’il faut voir ça.
– C’est justement ce que je cherche. On m’a dit…
– Le bureau des Affaires étrangères chargé des permis de conduire est tout près d’ici. C’est le bâtiment là-bas à gauche. Je vous emmène, venez. »

Dans sa tête, la Française imagine le visage de son interlocuteur une fois passé sous une tondeuse à gazon. En façade, seul un sourire niais transparaît.

Elle arrive devant le fameux bureau des Affaires étrangères, fière et conquérante. Elle explique le motif de sa venue au gardien. L’homme en chemise kaki regarde sa montre.

«Le service est fermé maintenant. Il faudra revenir demain matin.»

J.B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :